Hausse des importations de GNL en Europe en 2022

Les importations européennes de GNL ont bondi en 2022

Selon un rapport de l’Agence internationale de l’Energie, les importations de gaz naturel liquéfié en provenance d’Europe ont connu une hausse considérable de 63 % en 2022 afin de pallier la diminution des approvisionnements en gazoducs russes. Cette augmentation de la demande de gaz naturel liquéfié en Europe s’explique par la nécessité de diversifier les sources d’approvisionnement en gaz, face à la diminution des importations de gazoducs russes. Les pays européens ont ainsi dû se tourner vers d’autres fournisseurs pour répondre à leurs besoins en énergie, ce qui a entraîné une hausse importante des importations de gaz naturel liquéfié. Cette situation met en évidence l’importance de la diversification des sources d’approvisionnement en énergie pour assurer la sécurité énergétique des pays européens.

La demande en hausse de gaz naturel liquéfié (GNL) en Europe a contribué à une augmentation des prix, conduisant le marché mondial à atteindre un record de 450 milliards de dollars en 2022, en dépit d’une croissance en volume de seulement 6 %. Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), le marché mondial devrait encore progresser de 4,3 % en 2023. L’Europe a été le moteur principal de cette hausse, en se détournant des gazoducs russes, avec une augmentation de 63 % des cargaisons de GNL livrées en 2022. Les volumes de GNL importés en Europe ont ainsi augmenté de 66 milliards de m3, avec les États-Unis fournissant les deux tiers (43 milliards de m3) de ce flux supplémentaire. Les autres fournisseurs incluaient le Qatar, l’Égypte, la Norvège, l’Angola et Trinité-et-Tobago.

Plus de 30 navires remplis de GNL ont attendu de se brancher sur des installations de gazéification en Europe plutôt que d’aller vendre leur cargaison moins cher ailleurs. La guerre en Ukraine a également fait exploser la demande de terminaux méthaniers et de navires transporteurs de GNL. Les commandes de méthaniers ont plus que doublé (+ 130 % comparé à 2021) pour atteindre un record de 165 en 2022, avec les chantiers navals chinois réalisant plus d’un tiers des commandes mondiales.

A lire aussi :  Adoptez Copilot sur Microsoft 365 : découvrez l'IA qui révolutionne votre utilisation des outils préférés !

Cependant, la consommation mondiale de gaz (GNL et gazoduc) a diminué de 1,6 % en 2022 à 4,042 milliards de m3. Pour cette année, la consommation devrait stagner en raison des incertitudes pesant sur le marché, notamment l’économie chinoise.

Retour en haut