Le stationnement pour camions figure en bonne place sur la liste 2023 de l’ATRI

Ordre du jour du Capitole Eugène Mulero
Le financement de l’IIJA est destiné à des projets

AUSTIN, Texas — Lorsque l’American Transportation Research Institute, une autorité en matière d’analyses du camionnage, a récemment dévoilé sa liste annuelle des questions clés de l’industrie, le stationnement des camions s’est classé au deuxième rang derrière l’économie.

L’insécurité du stationnement des conducteurs professionnels, une préoccupation de longue date dans le secteur du fret, reste un défi non résolu, a déterminé le cabinet d’études dans sa liste des principaux problèmes de l’industrie. Le rapport annuel a été dévoilé la semaine dernière lors de la conférence et exposition sur la gestion des associations américaines de camionnage.

Pour améliorer l’accès au stationnement, l’ATRI a suggéré de plaider en faveur d’un programme de financement fédéral dédié conçu pour augmenter la capacité dans les emplacements centrés sur le fret ainsi que pour une réduction des « fardeaux réglementaires limitant la construction et l’expansion des installations de stationnement pour camions ». De plus, l’ATRI a proposé d’approfondir les recherches sur le lien entre la disponibilité du stationnement et la sécurité routière.

« Les accidents mortels de cette année au Texas et dans l’Illinois ont une fois de plus souligné la situation dangereuse à laquelle sont confrontés les conducteurs de camions et de voitures lorsqu’ils sont obligés de se garer sur le bord de la route alors qu’aucun parking sécurisé n’est disponible. La recherche visant à quantifier cette relation en matière de sécurité est la stratégie privilégiée par 14,9 % des personnes interrogées », selon l’organisme de recherche.

Établir une source de financement dédiée à long terme pour les opérations de stationnement des camions à l’échelle nationale pourrait s’avérer difficile à Capitol Hill. Par exemple, les plans de sauvetage répétés du Congrès ont réduit à néant le Highway Trust Fund de l’ère Eisenhower. Ce fonds est soutenu par des revenus insuffisants provenant de la taxe fédérale sur les carburants.

Comme l’a récemment déclaré Jeff Davis, chercheur principal au Eno Center for Transportation : « Du point de vue de la vérité en matière de budgétisation, le choix semble clair : il est temps de réparer ou de mettre fin au Highway Trust Fund. Soit réduire les dépenses et/ou augmenter les revenus des utilisateurs jusqu’à ce qu’ils se réunissent à nouveau, soit abolir le fonds en fiducie, consacrer les cinq taxes d’utilisation existantes au fonds général et disposer d’un financement pour les autoroutes, les transports en commun et la sécurité des autoroutes et des transports routiers. combattez-le avec tous les autres programmes à travers le processus budgétaire.

A lire aussi :  Marque de voiture en C

À Capitol Hill, les décideurs politiques en matière de transports continuent de proposer une législation globale visant à accroître la disponibilité du stationnement pour camions. Un projet de loi en attente d’un vote à la Chambre élargirait les possibilités de stationnement pour les chauffeurs routiers. La loi sur l’amélioration de la sécurité du stationnement des camions, qui a été avancée par le panel sur la politique des transports de la chambre par vote vocal, autoriserait 755 millions de dollars jusqu’à l’exercice 2026 pour élargir l’accès au stationnement pour les véhicules commerciaux.

Dans le cadre du projet de loi bipartite, les agences d’État seraient chargées d’ajouter des parkings aux installations existantes et d’aider à la construction de nouvelles installations.

« Les chauffeurs de camion travaillent dur pour maintenir nos chaînes d’approvisionnement en mouvement, et il est de notre responsabilité de protéger leur sécurité et leur bien-être », a déclaré

La représentante Angie Craig (Démocrate-Minn.), co-sponsor de la mesure. La législation complémentaire au Sénat n’a pas encore été examinée en comité.

En réponse à l’appel à l’action de l’industrie, l’administration Biden a alloué des fonds aux programmes de stationnement. Le 13 septembre, le ministère américain des Transports a annoncé que plus de 80 millions de dollars de subventions seraient disponibles pour des programmes routiers, tels que des projets de stationnement. Des agences de Louisiane, de Floride et du Tennessee ont récemment reçu des subventions pour agrandir les parkings pour camions. Ces fonds étaient principalement le résultat de la loi de 1,2 billion de dollars sur l’investissement dans les infrastructures et l’emploi qui a été promulguée en 2021. Robin Hutcheson, directeur de la Federal Motor Carrier Safety Administration, a vanté ces investissements.

A lire aussi :  Grève des éboueurs à Paris : les habitants se cotisent !

« L’investissement historique du président (Joe) Biden à travers la loi bipartite sur les infrastructures contribue à améliorer la sécurité des véhicules utilitaires sur nos routes, tant au niveau national que local.

La semaine à venir (toutes les heures de l’Est)

24 octobre, 10h: Le sous-comité sénatorial des communications, des médias et du haut débit se réunit pour une audience intitulée « Protéger les Américains contre les appels automatisés ». Les témoins incluent Margot Saunders, avocate principale au National Consumer Law Center ; Megan Brown, associée chez Wiley Rein LLP, représentante de la Chambre de commerce des États-Unis ; Josh Bercu, directeur exécutif de l’Industry Traceback Group, vice-président de la politique et du plaidoyer pour USTelecom.

26 octobre, 10h: La commission sénatoriale de l’environnement et des travaux publics se réunit pour une audition intitulée « Évaluation des matériaux alternatifs pour les plastiques à usage unique ». Les témoins incluent Marcus Eriksen, co-fondateur et directeur exécutif du 5 Gyres Institute, Leap Lab ; Erin Simon, vice-présidente des déchets plastiques et des affaires au World Wildlife Fund.

Couloir de fret

L’effet IIJA.

Dossier législatif

Le 18 octobre, la commission sénatoriale du commerce a approuvé le candidat Michael Whitaker à la tête de la Federal Aviation Administration. La nomination de Whitaker a été soumise à l’examen de la chambre.

« M. Whitaker est hautement qualifié avec plus de 30 ans d’expérience dans l’aviation dans les secteurs public et privé », a déclaré la présidente du comité Maria Cantwell (D-Wash.) Avant le vote. « Sa nomination a suscité un soutien bipartite et un large accord au sein de la communauté aéronautique. J’apprécie l’engagement de M. Whitaker en faveur d’un leadership indépendant, du recrutement de nouveaux talents et de la construction d’une solide culture de sécurité au sein de la FAA. La FAA est sans administrateur confirmé par le Sénat depuis le 31 mars 2022. »

A lire aussi :  Tactiques de marketing mobile : utilisez-les pour améliorer vos stratégies numériques

BourdonnerBourdonner

Le 17 octobre, lors du MCE 2023, Andrew Boyle, coprésident de Boyle Transportation à Billerica, Massachusetts, a été élu 79e président de la fédération par son conseil d’administration.

« C’est un immense privilège d’être choisi par mes pairs de l’industrie du camionnage pour être président de l’ATA », a déclaré Boyle. « Être sélectionné pour servir les millions d’hommes et de femmes qui travaillent dur et qui composent cette grande industrie est un honneur incroyable, et je suis ravi de relever ce défi.

Boyle a succédé à Dan Van Alstine, président et chef de l’exploitation de Ruan Transportation Management Systems.

« Je suis convaincu qu’ATA est entre de bonnes mains avec mon ami Andrew », a affirmé l’ancien président. «Je tiens à lui souhaiter bonne chance dans ce qui sera sûrement un voyage passionnant en tant que président de l’ATA. Je tiens également à remercier le personnel de l’ATA et mes collègues membres pour leur soutien au cours de l’année écoulée – ils ont fait de mon mandat de président un mandat vraiment spécial.

Vidéo préférée

Un message de la Maison Blanche.

Tweet préféré

Pizza froide.

Le dernier mot

La force de notre fédération repose sur les fondations de nos associations d’État.

Chris Spear, président-directeur général de l’ATA, le 15 octobre

Chris Lance

Nous publions les lundis lorsque le Congrès siège. Voir les versions précédentes de Capitol Agenda ici. Envoyez un e-mail à emulero@ttnews.com avec des conseils. Suivez-nous @eugenemulero et @transportstopics.

Retour en haut