Les dirigeants de Yokohama affirment que les flottes continuent de s’adapter après la pandémie

Usine de pneus de Yokohama
Un fabricant de pneus célèbre le 10e anniversaire de son usine du Mississippi

WEST POINT, Mississippi — Les dirigeants de Yokohama Tire Corp. ont déclaré que leurs clients transporteurs routiers se sont bien adaptés à l’économie post-COVID, mais maintiennent que les circonstances pour ces flottes commerciales n’ont pas repris leurs activités comme d’habitude.

« Je ne pense pas que « récupéré » soit le terme correct », a déclaré Dan Funkhouser, vice-président des ventes de pneus commerciaux de l’entreprise, lors d’un événement organisé le 12 octobre pour marquer le 10e anniversaire de l’usine de fabrication de Yokohama. « Je pense que s’adapter aux changements provoqués par la pandémie est une meilleure façon de voir les choses. Le camionnage, comme toute autre industrie, a dû apporter des changements afin de limiter l’impact de la pandémie. Certains d’entre eux, comme l’utilisation de la technologie pour communiquer, resteront et seront utiles à l’avenir. D’autres, comme la pénurie de chauffeurs, qui existait avant la pandémie, continuent de poser problème.

Il a ajouté : « Il n’y a pas assez de chauffeurs pour transporter tout le fret disponible. Cela affecte tout, des réparations et révisions à la simple maintenance générale et programmée.

Les incohérences en matière de chaîne d’approvisionnement et économiques, également présentes pendant la pandémie, n’ont pas non plus complètement disparu, a-t-il noté.

« Nous sommes passés d’un manque d’équipement et de tarifs extrêmement élevés à une capacité excédentaire et des tarifs en baisse », a déclaré Funkhouser. « D’autres problèmes sont également en jeu : l’inflation va continuer de réduire le pouvoir d’achat du public. Une baisse des achats entraînera une baisse de la fabrication et donc une baisse de la demande de camions.

A lire aussi :  Rivian construira 52 000 véhicules électriques cette année, plus que prévu

Alors que pendant la pandémie, les flottes se démenaient simplement pour trouver ce dont elles avaient besoin pour maintenir les camions sur la route, dans l’environnement actuel, elles sont plus sélectives, a déclaré Stan Chandgie, vice-président exécutif des ventes et du support de Yokohama. Il a déclaré à WK Transport-Logistique que les gestionnaires de flotte recherchent le meilleur rapport qualité-prix et un coût total de possession globalement meilleur.

« Au cours des deux dernières années, cela aurait pu être plus difficile, car cela aurait pu être ce que (les flottes) pouvaient obtenir à ce moment-là lorsqu’il fallait mettre ce camion en service », a expliqué Chandgie. « Je pense que tout le monde, à tous les niveaux, continue de chercher comment être plus intelligent dans sa façon de fonctionner. »

Le président et chef de la direction de Yokohama, Jeff Barna, a déclaré à TT qu’il restait optimiste quant au marché commercial américain. Il a souligné l’acquisition par la société plus tôt cette année de Trelleborg Wheel Systems et les projets plus larges visant à recruter du personnel de vente comme facteurs qui, espère-t-il, la propulseront auprès des clients commerciaux. « Nous voulons accroître la densité de notre force de vente et être proactifs au niveau de la flotte », a-t-il déclaré.

En particulier, il a déclaré que Yokohama pensait que l’acquisition de Trelleborg – qui fabrique des pneus et accessoires spécialisés – l’aiderait à atteindre une composition de ventes plus optimale. Barna a souligné que l’entreprise prévoit également de garder un œil attentif sur son principal marché de flotte commerciale nord-américain.

A lire aussi :  L'UAW dénonce la lenteur des négociations des constructeurs automobiles et dépose une plainte en matière de travail

« Même avant la COVID, nous nous sommes très bien indexés », a-t-il déclaré, ajoutant que Yokohama souhaite « rencontrer davantage de concessionnaires car nous avons plus de pieds sur terre ».

Les discussions sur l’avenir se sont déroulées dans le contexte de la cérémonie organisée pour l’usine de West Point, dont les travaux ont débuté en septembre 2013 et qui ont lancé la production en octobre 2015. Elle produit les pneus commerciaux de Yokohama destinés principalement aux véhicules commerciaux de poids moyen et commerciaux.

« L’usine que vous voyez aujourd’hui utilise certains des équipements de fabrication de pneus les plus avancés et une technologie de fabrication de pneus automatisée connue de notre industrie », a déclaré Barna. L’usine d’un million de pieds carrés s’étend sur 570 acres et emploie plus de 900 employés qui produisent plus de 800 000 pneus par an.

Le maire de West Point, Rod Bobo, a rappelé lors de la cérémonie une époque où West Point était embourbé dans un chômage à deux chiffres et avait du mal à équilibrer son budget. L’emploi à l’usine a ramené le taux de chômage de la ville à des niveaux historiquement bas.

« Cela est largement attribué à l’empreinte économique de Yokohama dans la communauté », a-t-il déclaré, ajoutant que les emplois et la production de l’usine ont eu au fil des années un effet d’entraînement positif sur l’économie locale.

Retour en haut