L’unité Cummins finalise l’acquisition des usines Faurecia

Usine Faurecia dans l’Indiana
Des usines américaines et néerlandaises produisent des composants de post-traitement des gaz d’échappement

Cummins Emission Solutions a finalisé l’acquisition de deux usines de fabrication de véhicules utilitaires Faurecia dans l’Indiana et aux Pays-Bas pour 208,56 millions d’euros, a annoncé la société mère Cummins Inc. le 2 octobre.

L’accord portant sur les usines de post-traitement des gaz d’échappement des véhicules utilitaires a été initialement annoncé en mai. Les usines sont situées dans la ville natale de Cummins, à Columbus, dans l’Indiana, et à Roermond, aux Pays-Bas.

Cummins a travaillé en partenariat et a été client de Faurecia pendant plus d’une décennie avant d’acheter les usines. Cummins, membre du S&P 500, souhaite garantir un approvisionnement à long terme en composants et assemblages de post-traitement, a-t-il déclaré.

L’acquisition ajoute « d’importantes ressources techniques et de fabrication et améliore le portefeuille existant de Cummins », a déclaré Cummins.

« Cette acquisition offre à l’activité Cummins Emission Solutions l’opportunité de garantir un accès continu à la technologie et aux installations dont elle a besoin pour répondre à la demande actuelle et future de produits à faibles émissions et d’assurer la continuité pour les employés et les clients des installations de fabrication acquises. « , a déclaré Cary Chenanda, vice-président de Cummins Emission Solutions.

Cummins a financé la transaction en utilisant les liquidités figurant au bilan de l’entreprise.

Faurecia est une unité du groupe français Forvia, qui cherchait à céder 1,05 milliard de dollars d’actifs. Faurecia restera fournisseur de Cummins en Inde, en Chine, en Afrique du Sud et en Amérique du Sud.

A lire aussi :  Mullen lance la production d'un camion EV de classe 3

Forvia est née en 2022 de la fusion du groupe français d’intérieur Faurecia et du spécialiste allemand de l’éclairage, des capteurs et de l’électronique de puissance Hella. Le premier a été cédé du constructeur automobile français Groupe PSA avant sa fusion avec Fiat Chrysler pour former Stellantis en 2021.

Retour en haut