Stef et CMA CGM vendent La Méridionale

Protocole d’accord signé entre Stef et CMA CGM pour la vente de La Méridionale

D’ici la fin du premier semestre, il se pourrait bien que la vente de La Méridionale par Stef à CMA CGM soit enfin finalisée, une fois que les conditions suspensives auront été levées. Cette transaction permettrait au groupe spécialisé dans le transport et la logistique sous température dirigée de renforcer davantage ses positions à l’international, avec une stratégie bien pensée pour l’année 2022. En effet, CMA CGM semble vouloir développer ses activités pour s’adapter aux besoins du marché et fournir des solutions logistiques efficaces à ses clients. Cette acquisition serait donc un choix judicieux pour l’entreprise et pourrait l’aider à atteindre ses objectifs. Toutefois, il reste à voir si la vente sera conclue sans encombre et si cela aura un impact significatif sur le secteur du transport et de la logistique.

Le groupe de transport et de logistique, Stef, se prépare à céder La Méridionale, sa filiale maritime, à CMA CGM. Après avoir été en discussions exclusives depuis février, les deux entreprises ont signé un protocole d’accord début mars. La cession comprendra la vente de 100 % de l’activité maritime de La Méridionale. Stanislas Lemor, PDG de Stef, a confirmé que le comité social et économique (CSE) de La Méridionale avait approuvé le projet de cession au groupe CMA CGM à l’unanimité. Il a ajouté que cela ne concernait pas une opération financière mais une solution pour la compagnie et ses 600 employés. Il a également précisé que deux conditions suspensives devaient être levées pour finaliser l’accord. Les autorités corses et les autorités de la concurrence françaises et marocaines doivent donner leur accord. La cession devrait être conclue au cours du premier semestre.

A lire aussi :  5 solutions pour assurer la sécurité sur un quai de déchargement

Depuis le 1er janvier, La Méridionale exploite deux lignes de service public entre Marseille, Ajaccio et Porto-Vecchio, ainsi qu’une liaison entre Marseille et Tanger. En 2022, la compagnie a enregistré un chiffre d’affaires de 104 millions d’euros, en hausse de 15,5 %. Toutefois, les pertes se sont creusées sur la ligne Tanger, où la clientèle n’a pas été fidélisée. De plus, l’ajout d’une escale à Barcelone n’a pas été couronné de succès, car l’augmentation des coûts des soutes n’a été que partiellement compensée. Les pertes opérationnelles de La Méridionale se sont élevées à 30 millions d’euros en 2021, contre 19 millions en 2020.

Le secteur maritime représente 2,4 % du chiffre d’affaires de Stef en 2022. Le chiffre d’affaires du groupe a atteint 4,26 milliards d’euros, en croissance de 22 %. Le résultat opérationnel s’est élevé à 203,5 millions d’euros (+ 32 %), dégageant un bénéfice net de 146,4 millions (+ 33 %). Cela a été possible grâce à ses activités internationales et à l’intégration d’entreprises acquises ces quinze derniers mois à l’étranger. Les activités internationales ont représenté 31 % du chiffre d’affaires de Stef en 2021, en hausse de 37 %. Le groupe a également annoncé la création d’une nouvelle unité d’affaires, baptisée Flux Internationaux, qui rassemble les activités internationales du réseau Stef et intègre LIA et leur partenariat avec le groupe Nagel. Cette branche pèse déjà 450 millions d’euros et se positionne comme un commissionnaire en douane. Elle ouvrira également un bureau de douane à Calais au second semestre.

Retour en haut