Volta Trucks dépose son bilan après l’échec de la chaîne d’approvisionnement

Camion Volta
Après l’échec de Proterra, la production a échoué

La société suédoise Volta Trucks AB envisage de déposer le bilan suite à une panne de sa chaîne d’approvisionnement, a annoncé la société.

La décision intervient environ deux mois après la faillite du fournisseur de batteries de Volta, Proterra Inc., qui a empêché le constructeur de camions d’atteindre ses objectifs de production. L’effondrement « a affecté négativement notre capacité à lever suffisamment de capitaux dans un environnement déjà difficile pour les acteurs du secteur des véhicules électriques », a déclaré le conseil d’administration de Volta dans un communiqué.

Le dépôt de plainte de Proterra au titre du chapitre 11 américain est intervenu « au pire moment où la production devait augmenter », selon Byggmastare Anders J Ahlstrom AB, l’un des principaux actionnaires de Volta.

Volta a levé en novembre des fonds d’une valeur d’environ 633 millions de dollars alors qu’elle se préparait à expédier ses premiers camions. L’entreprise, qui emploie environ 850 personnes, visait une introduction en bourse en 2024, selon le PDG Essa Al-Saleh.

Les problèmes de chaîne d’approvisionnement et les pénuries de pièces clés ont entaché les perspectives des investisseurs dans l’ensemble du secteur. Volta était l’une des nombreuses startups suédoises qui tentaient de prendre la tête du transport durable dans un pays où le constructeur de camions Volvo AB et Scania de Volkswagen AG ont une longue histoire.

A lire aussi :  Wabtec nie les accusations de comportement anticoncurrentiel
Retour en haut