Walmart annonce un deuxième trimestre solide sur un modèle à bas prix

Épicerie Walmart
Les ventes ont augmenté de près de 6 % alors que le détaillant attire les consommateurs soucieux de leur budget

NEW YORK – Walmart a annoncé de solides résultats de ventes au deuxième trimestre, le modèle à bas prix du détaillant continuant d’attirer les consommateurs soucieux de leur budget dans un environnement économique difficile.

Le plus grand détaillant du pays a de nouveau relevé ses perspectives annuelles, faisant grimper ses actions jusqu’à 2 % avant la cloche d’ouverture du 17 août.

Walmart, basé à Bentonville, Ark., a gagné 7,89 milliards de dollars, ou 2,92 $ par action, pour la période de trois mois terminée le 31 juillet. Les résultats ajustés étaient de 1,84 $ par action, 13 cents, mieux que ce que Wall Street avait prévu, selon une enquête de analystes du secteur par FactSet. Il était également en hausse par rapport au bénéfice trimestriel de 5,15 milliards de dollars de l’an dernier.

La vente a augmenté de près de 6 % pour atteindre 161,63 milliards de dollars, un peu mieux que prévu.

Les ventes des magasins comparables – celles des magasins établis et en ligne opérant au cours des 12 derniers mois – ont augmenté de 6,4% dans la division américaine de Walmart. Cela se compare à 7,4 % au cours du trimestre terminé en avril et à 8,3 % au cours du quatrième trimestre. Les ventes en ligne mondiales ont bondi de 24 %, en baisse de 2 % par rapport à la période précédente.

A lire aussi :  Ford suspend la construction d’une usine de batteries au Michigan

Les ventes de nombreux détaillants ont commencé à s’estomper alors que les Américains réduisent leurs dépenses discrétionnaires pour des choses comme les appareils électroménagers, les vêtements ou l’électronique. Target a annoncé sa première baisse trimestrielle des ventes en six ans le 16 août.

Home Depot, le plus grand détaillant de rénovation domiciliaire du pays, a déclaré le 15 août que les ventes continuaient de baisser, entraînées par les achats d’articles coûteux comme les appareils électroménagers et d’autres choses qui nécessitent souvent un financement. Cela est devenu un problème avec les taux d’intérêt qui ont augmenté rapidement au cours de la dernière année, faisant des cartes de crédit un fardeau beaucoup plus lourd pour les consommateurs.

Cette semaine, les États-Unis ont signalé que les Américains avaient augmenté leurs dépenses le mois dernier, mais la hausse des taux d’intérêt pèse sur les activités économiques qui dépendent fortement du crédit, comme les ventes de maisons, de véhicules, de meubles et d’appareils électroniques.

Walmart est dans une position plus solide que de nombreux autres détaillants puisque plus de 50 % de ses ventes annuelles proviennent de la catégorie des aliments non discrétionnaires. Chez Target, la nourriture ne représente que 21 % des ventes annuelles.

Mais Walmart a également déclaré que les acheteurs restaient prudents, négociant des produits de marque maison de marques nationales plus chères.

Walmart a réduit de moitié le prix de son service d’achat en ligne par abonnement pour les bénéficiaires de l’aide gouvernementale, afin de conserver ces clients. Walmart a déclaré que le service Walmart + coûterait 49 $ par an, ou 6,47 $ par mois pour ceux qui bénéficient de Medicaid, de la sécurité sociale, du programme d’assistance nutritionnelle supplémentaire (communément appelé coupons alimentaires) ou d’autres programmes. Son adhésion régulière coûte 98 $ par année.

A lire aussi :  Le camionnage est aux prises avec l’évolution des menaces de cybersécurité

Walmart a lancé son service d’abonnement en 2020 et a ajouté plus d’avantages pour concurrencer Amazon Prime, qui a été dévoilé en 2005. L’abonnement annuel d’Amazon coûte désormais 139 $ par an, et il a également ajouté des avantages. Le détaillant en ligne a commencé à offrir des rabais aux bénéficiaires de l’aide gouvernementale en 2017.

Walmart a déclaré le 17 août qu’il s’attend à une hausse de 3 % de ses ventes et prévoit de 1,45 $ par action à 1,50 $ par action pour le trimestre en cours. Pour l’année, il prévoit désormais que les ventes augmenteront de 4% à 4,5% et que les actions seront de 6,36 $ par action à 6,46 $ par action. Au trimestre précédent, il avait prévu que les ventes augmenteraient de 3,5 % et prévoyait une fourchette par action de 6,10 $ à 6,20 $ par action pour l’année.

Les analystes s’attendaient à 1,49 $ par action pour le trimestre en cours et à 6,30 $ par action pour l’année, selon FactSet.

Retour en haut