ZF développe un moteur EV qui élimine les matériaux de terres rares

Moteur ZF EV
La technologie I2SM est destinée à la fois aux marchés des véhicules commerciaux et des voitures particulières

MUNICH, Allemagne — L’équipementier automobile ZF Group a annoncé avoir développé un moteur de véhicule électrique qui élimine le besoin de matériaux de terres rares sans sacrifier les performances.

ZF a annoncé son intention de commercialiser sa technologie de moteur électrique I2SM, qui signifie moteur synchrone à excitation inductive dans le rotor, sur les marchés des véhicules commerciaux et des voitures particulières.

Contrairement aux moteurs les plus fréquemment utilisés aujourd’hui dans les véhicules électriques, l’I2SM ne nécessite pas d’aimants, qui incorporent des matériaux de terres rares dans leur production.

En éliminant le besoin d’extraction et de traitement de ces matériaux, l’I2SM réduit jusqu’à 50 % l’empreinte carbone de la production du moteur électrique tout en réduisant également les défis de la chaîne d’approvisionnement, a indiqué la société.

Néanmoins, ZF a déclaré que les données de performances de l’I2SM sont « à égalité » avec celles des moteurs électriques à aimants.

Martin Fischer, membre du conseil d’administration de ZF pour l’Amérique du Nord, a discuté de la nouvelle technologie lors d’une table ronde le 4 septembre avec la presse industrielle au salon des transports IAA.

« Ce moteur a la même taille qu’un moteur magnétique, et avec cette même taille, vous obtenez les mêmes performances », a-t-il déclaré. « C’est vraiment un grand pas en avant. »

D’un point de vue plus large, Fischer a noté la rapidité des progrès technologiques d’une génération de véhicules électriques à la suivante.

A lire aussi :  Le camionnage fait face à une menace croissante de cyberattaques

« Quand on pense aux véhicules sur la route aujourd’hui, il s’agit essentiellement de la technologie au silicium de 400 volts », a-t-il déclaré. « La grande majorité du marché établi est désormais en transition vers la technologie 800 volts pour une meilleure efficacité, et vers la technologie du carbure de silicium. »

À l’avenir, ZF prévoit d’affiner sa technologie I2SM pour la production et de la proposer en option au sein de sa propre plate-forme e-drive.

Les constructeurs de véhicules utilitaires et de voitures particulières pourront alors sélectionner une variante avec une architecture 800 volts ou 400 volts.

Retour en haut