La NHTSA propose de nouvelles règles pour l’utilisation de la ceinture de sécurité

Une ceinture de sécurité
Une règle imposerait un système d’avertissement pour encourager tous les passagers à boucler leur ceinture

WASHINGTON — Le ministère des Transports propose de nouvelles règles visant à encourager le port de la ceinture de sécurité par les passagers des voitures et des camions, y compris ceux assis sur la banquette arrière.

Les nouvelles règles proposées par la National Highway Traffic Safety Administration obligeraient les constructeurs à équiper leurs véhicules de systèmes d’avertissement de ceinture de sécurité supplémentaires pour le passager avant droit et pour les sièges arrière afin d’encourager un port accru de la ceinture de sécurité.

« Le port d’une ceinture de sécurité est l’un des moyens les plus efficaces de prévenir les blessures et la mort en cas d’accident », a déclaré Ann Carlson, administratrice par intérim de la NHTSA, dans un communiqué. « En 2021, près de 43 000 personnes ont perdu la vie sur les routes américaines, et la moitié de celles qui se trouvaient dans des véhicules ne portaient pas leur ceinture de sécurité. Cette règle proposée peut aider à réduire ce nombre en obligeant davantage de personnes à attacher leur ceinture.

Les règles proposées établiraient un avertissement visuel et sonore pour le siège du passager avant droit qui continuerait jusqu’à ce que les sièges du conducteur et du passager avant aient leur ceinture bouclée. Pour les sièges arrière, les règles établissent un affichage visuel d’au moins 60 secondes de l’état de la ceinture de sécurité arrière au démarrage du véhicule, ainsi qu’un avertissement sonore si une ceinture de sécurité arrière est débouclée pendant que le véhicule est en marche.

A lire aussi :  Rivian ouvre une salle d'exposition en Géorgie et prévoit une usine

Les règles actuelles exigent de tels avertissements visuels et sonores uniquement pour le siège du conducteur, mais pas pour les autres places assises.

La NHTSA estime que les exigences proposées permettraient d’éviter environ 300 blessures non mortelles et plus de 100 décès par an. Elles s’appliqueraient aux voitures particulières, aux camions, à la plupart des autobus et aux véhicules de tourisme polyvalents dont le poids nominal brut du véhicule est de 10 000 livres ou moins.

Selon les statistiques de la NHTSA, les ceintures de sécurité réduisent le risque de décès de 55 % pour les occupants des sièges arrière des voitures particulières et de 74 % pour les camions légers et les fourgonnettes. Pour les occupants des sièges avant, les ceintures de sécurité réduisent le risque de décès de 44 % pour les voitures particulières et de 63 % à 73 % pour les camions légers et les fourgonnettes.

Les changements proposés ont été rendus publics pour la première fois en 2019. La NHTSA recevra les commentaires du public sur la règle proposée au cours des 60 prochains jours.

Retour en haut