Les bénéfices de TFI au deuxième trimestre chutent de plus de 50 % en raison de la baisse des volumes de fret

TFI International
Le transporteur pour compte d’autrui s’attend à ce que de nouvelles incertitudes économiques pèsent sur la dynamique de la demande

Les bénéfices de TFI International Inc. ont diminué de plus de moitié au deuxième trimestre de 2023 pour s’établir à 128,2 millions de dollars, contre 276,8 millions de dollars il y a un an, a indiqué la société, citant la réduction des volumes de fret.

La société montréalaise TFI a affiché un bénéfice dilué par action de 1,47 $ au deuxième trimestre, comparativement à 3 $ il y a un an.

La société a enregistré un chiffre d’affaires de 1,79 milliard de dollars au cours des trois derniers mois, contre 2,42 milliards de dollars au cours de la période de l’année précédente. Il a déclaré que la baisse était principalement due à une baisse des volumes due à une demande plus faible du marché final ainsi qu’à la vente de l’activité CFI de chargement complet, de contrôle de la température et de logistique mexicaine sans actifs.

Le chiffre d’affaires total au cours des trois mois qui se sont terminés le 30 juin a diminué dans tous les segments par rapport au trimestre de l’année précédente, a indiqué la société.

Les revenus de la plus grande unité de l’entreprise, son segment de chargements partiels, ont enregistré une baisse de 27 % au deuxième trimestre pour s’établir à 672,8 millions de dollars, contre 870,2 millions de dollars il y a un an.

Les opérations LTL de TFI aux États-Unis ont enregistré des revenus de 467,9 millions de dollars au deuxième trimestre, contre 585,5 millions de dollars il y a un an, selon son rapport trimestriel.

A lire aussi :  Carter Express aide Nestlé à passer au vert avec des tracteurs de chantier EV

La réduction des revenus de LTL aux États-Unis est le résultat d’une baisse de 16,2 % du tonnage à 822 000 tonnes au cours du dernier trimestre, contre 981 000 tonnes au deuxième trimestre de 2022, ainsi que d’une baisse de 4,6 % des revenus par quintal hors carburant à 313,61 $ contre 322,08 $. un an plus tôt.

Le tonnage de LTL aux États-Unis a diminué chez TFI en raison d’une diminution de 17,9 % du nombre d’expéditions de l’entreprise à 1,492 million contre 1,818 million un an plus tôt, bien que cela ait été partiellement compensé par une augmentation de 2,1 % du poids moyen par expédition à 1 102 livres contre 1 079 livres. dans la période d’il y a un an.

TFI a déclaré que la réduction du volume de LTL aux États-Unis était en grande partie le résultat de la faiblesse du marché final combinée à l’élimination délibérée du fret non rentable au second semestre 2022.

Les revenus de la société aux États-Unis en cas de surcharge de carburant pour moins de camions au deuxième trimestre de 2023 ont totalisé 99,3 millions de dollars, contre 179,7 millions de dollars il y a un an. Aux États-Unis, le ratio d’exploitation LTL de la société était de 91,5 au cours des trois derniers mois, contre 88 un an plus tôt.

Le ratio d’exploitation donne un aperçu de la façon dont une entreprise réussit à équilibrer ses coûts et sa génération de revenus. Plus le ratio est faible, meilleure est la performance d’une entreprise. À titre de comparaison, l’activité LTL canadienne de TFI a affiché un ratio d’exploitation de 73,7 au cours du plus récent trimestre.

A lire aussi :  La règle de la caméra critiquée parce qu'elle n'inclut pas le transport ferroviaire de marchandises

La deuxième plus grande unité de TFI, ses opérations de chargement complet, a vu ses revenus baisser encore plus fortement, chutant de 32 % d’une année sur l’autre à 410,7 millions de dollars contre 556,9 millions de dollars, bien que cela ait également été touché par la cession d’actifs.

L’activité de chargement complet aux États-Unis et au Canada de la société a enregistré un ratio d’exploitation de 83,9 au cours du dernier trimestre, contre 78,2 à la même période de l’année précédente.

Les revenus de l’unité de colis et de messagerie de TFI ont chuté de 15 % d’une année sur l’autre pour s’établir à 115,6 millions de dollars, contre 125,1 millions de dollars un an plus tôt.

« Malgré un marché du fret difficile et des volumes réduits à l’échelle de l’industrie, nos résultats reflètent la qualité de nos opérations et la capacité de notre équipe à répondre à l’évolution rapide des conditions du marché. Nous avons produit de solides ratios d’exploitation dans tous nos secteurs d’activité tout en générant encore une fois plus de 200 millions de dollars en trésorerie nette provenant des activités d’exploitation », a déclaré le chef de la direction, Alain Bédard.

Pour l’avenir, la société a déclaré que l’incertitude économique nord-américaine devrait continuer de peser sur la dynamique de la demande de fret. La baisse des prix du diesel dans les mois à venir pourrait également entraîner un vent contraire sur les bénéfices, a-t-il déclaré.

Retour en haut