Mullen Group annonce des résultats mitigés au troisième trimestre

Camion du groupe Mullen
Les bénéfices ont augmenté, tandis que les revenus ont chuté

Mullen Group a enregistré une augmentation de ses bénéfices malgré une baisse du chiffre d’affaires global au cours du troisième trimestre, a annoncé la société le 19 octobre.

La société basée à Okotoks, en Alberta, a enregistré un bénéfice net de 39,1 millions de dollars canadiens, ou 42 cents par action diluée, pour le trimestre se terminant le 30 septembre. Cela se compare à 38 millions de dollars canadiens, 39 cents, au cours de la même période de l’année précédente. Les revenus totaux ont diminué de 2,8 %, passant de 518,4 millions de dollars canadiens à 504 millions de dollars canadiens.

« Au cours des neuf premiers mois de 2023, l’économie a traversé une période d’ajustement en raison de la hausse rapide des taux d’intérêt et du resserrement de la politique monétaire, une tentative délibérée des autorités de la banque centrale de freiner les pressions inflationnistes », a déclaré Murray Mullen, président et cadre supérieur. responsable du groupe Mullen, a déclaré dans un communiqué. « Ces mesures ont connu un certain succès, mais elles ont également eu un impact direct sur la croissance économique et la demande de services de fret. »

Mullen a ajouté que le marché du transport et de la logistique en Amérique du Nord connaît également une période d’ajustement alors que les détaillants, les expéditeurs et les fabricants se sont lancés dans une stratégie de rééquilibrage des stocks après deux ans de commandes excessives. Il a également noté que les consommateurs ont modifié leurs habitudes de dépenses cette année en faveur des services et des loisirs.

A lire aussi :  La demande mondiale de pétrole atteint un record et les prix pourraient grimper, selon l'AIE

« Malgré ces vents contraires, notre activité a généré de très bons résultats, différenciant le groupe Mullen de nombre de nos pairs », a déclaré Mullen. « Plus impressionnant encore, au cours du récent trimestre clos le 30 septembre 2023, les revenus ont atteint une fois de plus la barre du demi-milliard, ce que j’attribue à la diversification des offres de services proposées par nos 40 unités commerciales, accompagnée d’une stratégie d’acquisition bien pensée.

Mullen a ajouté qu’il existe un consensus croissant selon lequel l’économie pourrait éviter de basculer en territoire de récession. Il a noté que cela implique que la demande des consommateurs peut rester aux niveaux actuels ou proches de ceux-ci pour le reste de 2023. Il estime également que quelques tendances suggèrent que les niveaux de stocks sont à nouveau équilibrés.

« C’est positif pour le secteur du transport et de la logistique, et plus important encore pour notre organisation », a déclaré Mullen. « De plus, nous prévoyons un autre trimestre solide pour le segment des services spécialisés et industriels compte tenu des perspectives des industries canadiennes de l’énergie et des mines, des secteurs verticaux dans lesquels nous avons une présence significative. Enfin, nous continuons d’évaluer un certain nombre d’opportunités d’acquisitions de qualité.

Le segment des chargements partiels a déclaré que les revenus ont diminué de 3,7 % à 194,2 millions de dollars canadiens, contre 201,6 millions de dollars canadiens à la même période l’an dernier. Le rapport indique que les revenus ont diminué en raison d’une diminution de 12,3 millions de dollars canadiens des revenus du supplément carburant et d’une réduction de 6,4 millions de dollars canadiens des revenus résultant de la baisse des volumes de fret. Ces diminutions ont été quelque peu compensées par 11,3 millions de dollars canadiens de revenus supplémentaires provenant des acquisitions. Le bénéfice d’exploitation du secteur a diminué de 16,1 %, passant de 41,1 millions de dollars canadiens à 34,5 millions de dollars canadiens.

A lire aussi :  Werner fait appel du verdict du crash devant la Cour suprême du Texas

Le segment de la logistique et de l’entreposage a déclaré que ses revenus ont diminué de 12,3 % à 137,1 millions de dollars canadiens, contre 156,3 millions de dollars canadiens l’année dernière. Les revenus ont diminué en raison de la poursuite du cycle de rééquilibrage des stocks et du ralentissement de la demande de fret, les consommateurs réorientant leurs dépenses vers les loisirs et les voyages plutôt que vers l’achat de biens. Le rapport fait également état d’une baisse de 5,7 millions de dollars canadiens des revenus du supplément carburant. Le bénéfice d’exploitation du secteur a diminué de 18 %, passant de 32,7 millions de dollars canadiens à 26,8 millions de dollars canadiens.

Le segment des services spécialisés et industriels a déclaré des revenus en hausse de 15,3 %, passant de 108,8 millions de dollars canadiens à 125,4 millions de dollars canadiens. L’augmentation est due à 16,3 millions de dollars canadiens de revenus supplémentaires provenant des acquisitions et à une demande accrue de services liés au forage, au transport de fluides et à l’entretien des puits. Le bénéfice d’exploitation a augmenté de 20,7 % pour atteindre 29,7 millions de dollars canadiens, contre 24,6 millions de dollars canadiens l’année précédente.

Le segment de la logistique américaine et internationale a vu ses revenus diminuer de 10,8 % à 48,8 millions de dollars canadiens, contre 54,7 millions de dollars canadiens au cours du même trimestre de l’année dernière. Les revenus ont diminué en raison de la baisse de la demande de fret pour les expéditions par camion complet. Le bénéfice d’exploitation a chuté de 26,7 % à 1,1 million de dollars canadiens, contre 1,5 million de dollars canadiens l’an dernier.

Retour en haut