Naufrage de pétrolier, marée noire aux Philippines.

Marée noire aux Philippines après le naufrage d’un pétrolier

Un navire transportant du fioul lourd, battant pavillon philippin, a sombré, provoquant une fuite de 800 000 litres de fioul qui se sont déversés sur les côtes d’une province centrale des Philippines. Les autorités ont rapidement pris des mesures pour tenter de limiter les dégâts causés par la marée noire, mobilisant des moyens pour endiguer la propagation du pétrole. Les habitants de la région ont également participé aux efforts pour nettoyer les plages et protéger les animaux marins affectés. Cette catastrophe environnementale a suscité une vive inquiétude quant à l’impact sur la faune, la flore et les populations locales, ainsi que sur l’économie de la région.

Le pétrolier « Princess Empress » a coulé dans une mer agitée au large de Naujan dans la province de Mindoro Oriental aux Philippines. Le navire transportait du fioul et se rendait de la province de Bataan à la province centrale d’Iloilo lorsqu’il a connu une avarie de moteur. Une partie de la cargaison de fioul a été déversée dans la mer, formant une nappe qui a atteint la côte le 2 mars. Les autorités philippines sont préoccupées par l’impact sur les écosystèmes locaux, tels que les récifs, les mangroves et les algues marines. Les efforts sont désormais axés sur le nettoyage des zones côtières touchées. Des plongeurs vont évaluer l’impact sur les récifs et les algues, car une contamination pourrait affecter la survie de ces écosystèmes. Le navire est toujours recherché et le gouverneur de la province de Mindoro Oriental a déclaré que les garde-côtes étaient prêts à siphonner le pétrole dès qu’ils auraient identifié l’emplacement du navire coulé. Des barrages flottants ont été déployés pour tenter de contenir la nappe d’hydrocarbures et des produits chimiques ont été utilisés pour décomposer le pétrole. Une partie des déversements s’est échouée sur les côtes d’au moins deux villages de Naujan et un de la municipalité de Pola. Les autorités enquêtent sur la quantité de diesel et de fioul lourd qui se sont déversés dans la mer.

A lire aussi :  Crise impacte filières portuaires de Hambourg

A propos de l'auteur

Retour en haut