Universal rapporte une baisse des revenus au milieu des vents contraires du troisième trimestre

Image
Le bénéfice net tombe à 23 millions de dollars après 48,5 millions de dollars il y a un an

Universal Logistics Holdings a connu une baisse globale de ses revenus, chaque segment étant confronté à des baisses d’une année sur l’autre pour le troisième trimestre 2023, a rapporté la société le 26 octobre.

La société de transport et de logistique basée à Warren, dans le Michigan, a enregistré un bénéfice net de 23 millions de dollars, ou 88 cents par action diluée, pour le trimestre clos le 30 septembre. Ce chiffre, contre 48,5 millions de dollars, ou 1,84 dollars, au cours de la même période. l’année dernière. Les revenus d’exploitation totaux ont diminué de 16,7 %, passant de 505,7 millions de dollars à 421,3 millions de dollars.

« Bien que nos différents segments opérationnels aient connu des résultats variés, Universal dans son ensemble a réalisé une solide performance financière pour le troisième trimestre 2023 », a déclaré Tim Phillips, PDG d’Universal. « Dans cet environnement de fret extrêmement difficile, la baisse des volumes et les faibles taux continuent d’exercer une pression à la baisse sur les résultats de nos segments de courtage intermodal et gérés par l’entreprise.

Phillips a ajouté que le segment du camionnage a connu des facteurs macro-économiques similaires. Mais il a également noté qu’une solide performance dans le secteur de l’énergie éolienne a amélioré les résultats financiers globaux du segment.

« Le point culminant du troisième trimestre d’Universal a été la solide performance récurrente de notre segment de logistique contractuelle », a déclaré Phillips. « Même si nous sommes parfaitement conscients des risques posés par les conflits de travail syndicaux en cours, nos solutions de logistique contractuelle continuent d’être très demandées par nos clients OEM du secteur automobile et d’autres secteurs. Nous pensons que les offres de services diversifiées d’Universal continuent de nous différencier sur le marché.

A lire aussi :  Fain : La grève est « le plan » si les accords ne sont pas conclus la semaine prochaine

Les résultats ont été mitigés au regard des attentes de Wall Street. Les analystes recherchaient 1 $ par action et un chiffre d’affaires trimestriel de 416,6 millions de dollars, selon l’estimation du consensus de Zacks.

Les revenus d’exploitation du secteur du camionnage ont diminué de 2,5 % à 97,1 millions de dollars, contre 99,6 millions de dollars à la même période l’an dernier. Les produits d’exploitation moyens par chargement ont augmenté de 13,3 %, tandis que les volumes de chargement ont diminué de 13,1 %. Les revenus du secteur comprenaient également 28,8 millions de dollars de services de courtage, contre 43,1 millions de dollars au cours de la période 2022. Le bénéfice d’exploitation a augmenté de 36,9 %, passant de 4,79 millions de dollars à 6,56 millions de dollars.

Les revenus de la logistique contractuelle ont diminué de 0,7 % à 208,1 millions de dollars, contre 209,5 millions de dollars au cours du trimestre de l’année dernière. L’entreprise a géré 73 programmes à valeur ajoutée, contre 63 l’année dernière. Les revenus comprenaient également 9,1 millions de dollars de suppléments carburant identifiés séparément provenant des services de transport dédiés, contre 11,3 millions de dollars au cours de la même période en 2022. Le bénéfice d’exploitation a diminué de 0,8 % à 35,1 millions de dollars contre 35,4 millions de dollars.

Les revenus intermodaux ont chuté de 43,9 %, passant de 154,4 millions de dollars à 86,6 millions de dollars. Les produits d’exploitation moyens par chargement ont diminué de 24,7 % et les volumes de chargement ont diminué de 11,8 % supplémentaires d’une année sur l’autre. Les revenus du segment intermodal comprenaient également d’autres frais accessoires tels que la détention, les surestaries et le stockage. Le bénéfice d’exploitation est tombé à une perte de 4,32 millions de dollars, contre un gain de 28,1 millions de dollars à la même période l’an dernier.

A lire aussi :  Au moins 7 morts dans des carambolages massifs en Louisiane à cause du « superbrouillard »

Le segment du courtage géré par l’entreprise a déclaré des revenus en baisse de 30,8 %, passant de 40,6 millions de dollars à 28,1 millions de dollars. Les produits d’exploitation moyens par chargement ont diminué de 11,1 %, tandis que les volumes de chargement ont diminué de 12,3 %. Le bénéfice d’exploitation est tombé à une perte de 1,07 million de dollars après un gain de 1,08 million de dollars.

Retour en haut